Graphismes : les Paper Toy.

Qu’est-ce que le Paper Toy ?

Blog_Paper_Toy_papertoy_Crazy_Dave_Mayainpaper
Littéralement, cela signifie « jouet de papier ».
Le Paper Toy est donc une figurine de papier à découper et à plier par la suite,  dont le patron est disponible la plupart du temps en téléchargement gratuit, mais parfois pendant une période limitée. Le Paper Toy, du fait de sa gratuité et de sa large palette de design et de styles, a assurément de beaux jours devant lui.
En savoir plus sur 
http://talent.paperblog.fr/2660733/les-paper-toys-qu-est-ce-que-c-est/#3bKJHqwezfgywfqM.99 

Comment créer son paper toy ?

Voici le moyen de concevoir facilement un paper toy soit-même.

papertoy_pdo

Etape 1 : Pour concevoir la forme du papertoy en 3D, utiliser Google SketchUp 8 , qui reste freeware dans le cadre d’une utilisation personnelle.

 

Les quelques outils expliqués au début du tutoriel sont suffisant pour concevoir un papertoy classique comme ceci:

 

Pour garder la simplicité du papertoy ; concevez chaque élément de façon indépendante.

Ceci facilitera son adaptation en modèle papier.

Une fois terminé, pensez à le sauvegarder au format standard, à savoir un .skp.

Ceci permettra de pouvoir revenir dessus en cas de modification nécessaire.

 papertoy_skp

Etape 2 :

Pour imprimer et assembler vos papertoys, il est indispensable de transformer le modèle en volume que vous avez créé dans une forme aplatie que l’on appelle patron‘ ou ‘gabarit’ en français, et ‘template‘ ou encore ‘pattern‘ en anglais.

Conçu de manière à être facilement assemblé une fois imprimé, le plan à plat est sans doute l’élément le plus difficile à obtenir. Heureusement, il existe des logiciels pour réaliser facilement ce processus de conversion…

Le plus connu et le plus utilisé est le logiciel Pepakura Designer. Gratuit et orienté ‘grand public’, il suffit d’y importer le modèle 3D que vous avez créé (format universel .OBJ) et de générer la version à plat (PDF, JPG, etc.).

sketchup8

Pour faciliter l’assemblage de ce template, vous pouvez l’améliorer en modifiant les points de jonction ou en rajoutant un système d’encoche qui permettra de se passer de colle (comme les fameux modèlesCubeecraft, ou certains modèles de l’artiste Tougui).

 

Quelques tests d’impression seront peut-être nécessaires afin de parfaire votre patron, afin que celui-ci reste facile à exploiter (impression, découpes, pliages). D’ailleurs, on préféra exporter un fichier PDF, pour ses nombreux avantages : universalité, rendu, poids…

Comment fonctionne Pepakura Designer.

 main_top

Les volumes dépliés apparaitront sur la partie droite, à vous de les placer/pivoter sur la/les feuilles pour prendre le moins de place possible (utiliser la fonction [Rotate Part] pour les faire pivoter sur un axe, un simple drag&drop suffit pour les déplacer).

 

Pour finir, on peut optimiser le pliage en décidant de quelle partie serait collée, et quelle autre serait pliée. Pour cela, activez la fonction [divide/connect face] puis avec votre pointeur, allez directement cliquer sur les arêtes de votre volume, les modifications sont fait en temps réel sur la partie dépliée, à droite.

La dernière fonction utile pour ce modèle de débutant, est le positionnement des languettes qui vont recevoir la colle. Il s’agit de [Edit Flaps]. Une fois activer, en cliquant directement sur les languettes dans la partie droite, vous permuterez leur position avec leur coté à encoller respectif.

 

Après il ne vous reste plus qu’à le sauvegarder et à l’imprimer.

Il existe bien entendu, d’autres fonctions, je vous laisse les découvrir par vous meme.

Methode créative :

Rien ne vous empêche de créer une forme originale ‘à tâtons’ ou à partir de modèles existants. On peut modifier, imbriquer, étirer… Ou bien encore mélanger les formes de plusieurs modèles et obtenir un mashup créatif.

C’est moins classe que de tout faire de A à Z, mais presque tout le monde peut ainsi fabriquer son propre papertoy, à condition de ne pas simplement se contenter de copier. Dans tous les cas, si vous empruntez quelques éléments ici et là, restez fair-play en prenant soin de citer la paternité… Cela sera toujours apprécié.

Accessoiriser :

Une fois votre papertoy assemblé, rien ne vous empêche de le personnaliser avec différents agréments : Tissu,bijouxlacetsstickersaccessoires divers et variés… il n’ y a aucune limite à votre imagination (si ce n’est le poids des accessoires bien entendu !). Je dis ça comme ça, mais ce type de personnalisation reste encore assez rare dans le monde des papertoys, alors que c’est du plus bel effet…

 

sources :

http://www.paper-toy.fr/2012/08/23/comment-concevoir-et-fabriquer-un-papertoy/#more-8061

http://ludoover.blogspot.fr/

http://felis.over-blog.com/article-papercraft-comment-faire-son-papertoy-de-a-a-z-75220498.html

http://sketchup.google.com/intl/fr/
http://french.eazel.com/lv/group/view/kl52681/Pepakura_Designer.htm

En utilisant un logiciel en ligne :http://papercritters.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.